Chargement en cours
Ma sélection

Lot 600 - Émile GALLÉ (1846-1904) & Charles GALLÉ-REINEMER (1818-1902) Fleurs champêtres, [...]

Estimation : 4 000 € / 8 000 €

Adjugé 19 500 €


Résultats sans frais

Émile GALLÉ (1846-1904) & Charles GALLÉ-REINEMER (1818-1902)
Fleurs champêtres, herbacées et graminées ; œuvres éditées vers 1872
Les différentes formes conçues entre 1867 et 1870.
Exceptionnel et très important service, en verre incolore soufflé, de 165 pièces composé comme suit :
- 26 verres à eau (série Louis XIII jambe torse)
- 28 verres à vin (série Louis XIII jambe torse)
- 26 verres à Sherry (série Louis XIII jambe torse)
- 16 verres à liqueur (série Louis XIII jambe torse)
- 7 flûtes à Champagnes (série Louis XIII jambe torse)
- 22 carafes à vin (avec et sans anse)
- 4 petites carafes
- 2 confituriers couverts
- 2 cloches à fromage dont une avec plateau
- 4 coupes-raviers
- 1 couvercle
- 2 assiettes
- 22 petites assiettes
Toutes les pièces présentent des décors à la roue réalisés dans l'atelier de gravure des Gallé à Nancy et très probablement exécutés par le(s) maître(s)-graveur(s) sur verre : Lang père et/ou Mercier père et/ou Anaïs et/ou Schmitzberger.
Les anses, les prises et les pieds, des pièces de forme, modelés et collés à chaud.
Formats divers.
La base d'une des carafes à vin accidentée.

Important :
L'apparition des décors de fleurs et d'insectes, remplaçant au début des années 1870 les motifs héraldiques et chiffrés, sur les services en verre de la Maison Gallé est due au seul Émile Gallé, associé à la direction de l'affaire depuis 1867, comme l'indique la riche et savante littérature sur l'artiste témoignant ainsi de son implication artistique devenue essentielle dans l'entreprise familiale qui développa, la première, un proto-Art nouveau sous son impulsion.

Historique :
Compte tenu de l'ancrage ancestral dans le beaujolais de la famille des actuels propriétaires, étant donné le caractère exceptionnel et le nombre important de pièces de ce service et de sa date probable de commercialisation, il est tout à fait envisageable que cet ensemble ait été acheté, ou tout au moins commandé, lors de Exposition Universelle et Internationale de Lyon organisée en 1872 et durant laquelle les Gallé avaient exposé (Groupe III, section XI, classe 33). Émile Gallé, en personne, représenta l'entreprise familiale pour cette manifestation tant son rôle, dans la développement artistique et commercial de la maison, était devenu prépondérant.
Voici ce qu'écrivait en 1877 un critique au sujet des différentes expositions auxquelles avaient participé les Gallé durant les années 1870 :
" L'exposition de MM. Gallé-Reinemer se complète par quelques spécimens de verrerie nouvelle … ou renouvelée. MM. Gallé-Reinemer ont fait une étude spéciale des verreries du temps de Louis XVI, d'une forme si élégante et d'une gravure si fine, et ils ont produit avec bonheur les flacons et les coupes en honneur de cette belle époque de l'histoire du mobilier français. Mais ils n'en sont pas restés là, et, encouragés par le succès, ils ont également tenté des essais de verrerie persane, avec application d'émaux sur des verres teinté. L'effet est très heureux, et l'aspect [très-riche] … "
(In Les arts industriels : Vienne, Londres, Paris - Louis Henault, Librairie Hachette, Paris, 1877. P. 154).

Œuvres en rapport :
- Musée de l'École de Nancy, Nancy :
Des carafes, au dessin si caractéristique et identique aux nôtres mais avec des décors différents, des verres du modèle dit Louis XIII à jambe torse et aux décors différents (héraldique et chiffrés) des nôtres sont conservés sous les n° d'inv. 003.0.2, 003.0.3, 313, TT 83.36, JC 49, la plupart de ces œuvres proviennent de l'ancienne Collection Corbin et firent l'objet d'un don éponyme à la ville de Nancy.
- Musée d'Orsay, Paris :
Verres à eau, à vin, à Sherry et à liqueur, du même modèle (Louis XIII à jambe torse) avec une décor émaillé, conservés sous le n° d'inv. OAO 1085.
Une coupe, identique à celles présentes dans notre service et au décor gravé à la roue, figure sur une photographie d'archive, provenant de la donation Bourgogne, conservée sous le n° d'inv. PHO 1986-71-62.
- Musée National Adrien Dubouché, Limoges :
Un service de verres, d'un modèle différent mais au décor floral gravé à la roue très proche de celui visible sur des parties de notre service, est conservé sous le n° d'inv. ADL 268 à ADL 295.
- Musée des Beaux-Arts de Dijon :
Un carafe (aiguière), de même modèle que nos carafes à vin et au décor floral gravé à la roue, est conservée sous le n° d'inv. 4703.
- The Bowes Museum, Barnard Castel, UK :
Les pièces du service en verre, qui fut livré par Émile Gallé en 1872 à Joséphine Bowes, aux décors gravés de fleurs et d'insectes, présentant des similarités patentes avec notre service, est conservé dans cette institution anglaise.

Bibliographie :
- Émile Gallé et le verre - La collection du musée de l'École de Nancy - Collectif, éditions Somogy et Musée de l'École de Nancy, Nancy, 2014. Modèles similaires de carafe et de verres, aux décors différents, reproduits pages 48, 49, 51 et 75.
- Glass by Gallé - Alastair Duncan et Georges de Bartha, éditions Thames and Hudson, Londres, 1984. Modèles similaires de carafe, verre à eau, verre à vin, verre à Sherry, verre à liqueur, flûte à Champagne, pot couvert et coupe, au décor d'un chiffre émaillé, reproduits sous l'illustration 46 page 54.
- L'œuvre de verre d'Émile Gallé - François Le Tacon, éditions Messene et Jean de Cousance, Paris, 1998. Modèle de carafe similaire, en verre brun à décor émaillé, reproduit page 24 ; modèles de verres similaires, à décor héraldique émaillé, reproduits page 19.
- Émile Gallé industriel et poète 1846-1904 - Françoise Thérèse Charpentier, service des publications de l'Université de Nancy, Nancy, 1978. Modèle de carafe identique, au décor émaillé de guirlandes de fleurs, reproduit page 19.
E.E.

Demander plus d'information

Thème : Céramique, Verrerie Ajouter ce thème à mes alertes