Chargement en cours
Ma sélection

Lot 601 - Émile GALLÉ , Nancy - Important service de table « Herbier » en faïence à [...]

Estimation : 4 000 € / 8 000 €

Adjugé à 18 500 €


Résultats sans frais

Émile GALLÉ , Nancy
Important service de table « Herbier » en faïence à décor en camaïeu bleu de grand feu sur émail stannifère blanc de fleurs et végétaux. Il est composé de 82 grandes assiettes, 42 assiettes creuses, 83 assiettes à desserts à bord ajouré, 14 plats ronds de différentes tailles, 5 plat ovales, 2 terrines couvertes (une avec un manque), et une grande soupière ovale avec son bassin et son couvercle. 2 jattes creuses de forme carrée, 8 coupes sur piédouche, 6 coupes sur talon, 2 saucières casques (une avec un éclat), 2 sucriers ou saucières couvertes ovale avec 2 cuillères ajourées (à saupoudrer ?), 27 pots crèmes couverts avec deux plateaux, 6 salières, 26 tasses à café, 22 tasse à thé, deux théières (accidentées), deux petits pots à lait en deux tailles, un sucrier. L’ensemble signé en bleu sous les pièces « E. Gallé Nancy »
Modèle crée à partir de 1868

Très bel état général malgré d’inévitables et nombreuses petites engrenures et petits éclats sur les bords des assiettes notamment.
Nous joignons une grande jardinière ovale ajourée (avec un accident), et une plus petite également en camaïeu bleu.
Bibliographie :
- Philippe Thiebaut, notice in Nouvelles acquisitions du musée d’Orsay, 1980-1983, Paris 1983, assiettes et plat à poisson référencées notamment n° 414 à 417 p. 98 et 99 (reproduit)
- Françoise Charpentier, Philippe Husson, Bernard Ponton, Musée de l’école de Nancy, la céramique de Gallé, Nancy 1984, tasses référencée sous le n° 4 p. 83 reproduit
- [Collectif - Catalogue d’exposition - commissariat de Philippe Thiebaut et Monique Nonne], Gallé, Paris Musée du Luxembourg, 1985-1986, RMN, pages 92-93 et 104

Si l’on devait reconnaitre dans ce service une influence ancienne il s’agirait bien sûr de la production de la manufacture de Sceaux datant de la période Jacques Chapelle (1753-1763). Mais Emile Gallé semble dénier cette filiation et revendique l’originalité de son inspiration naturaliste cherchant à reproduire la flore locale. D’allure simple et naïve parfaitement volontaire, la fraicheur de ces motifs séduit une clientèle raffinée et le service remporte un important succès. Les motifs du service Herbier, au nombre de 100 en 1879 firent l’objet d’un des tout premiers dépôts de Gallé au Tribunal de Commerce de Nancy le 3 juin 1869, dépôt renouvelé et amplifié en 1879. Mais alors assez peu au fait du droit de la propriété intellectuelle, Emile Gallé avait oublié une des démarches nécessaire à la protection de son modèle et il ne put empêcher la manufacture Keller et Guérin de le copier. Après cet échec Gallé déposera systématiquement ses modèles pour les faire protéger contre les contrefaçons.

Demander plus d'information

Thème : Céramique, Verrerie Ajouter ce thème à mes alertes