Chargement en cours
Ma sélection

Lot 86 - François FLAMENG (1856-1923) Portrait de la princesse de Wagram et de ses deux [...]

Estimation : 25 000 € / 30 000 €

Adjugé 75 000 €


Résultats sans frais

François FLAMENG (1856-1923) Portrait de la princesse de Wagram et de ses deux filles Huile sur toile, signée et datée en bas à droite "François Flameng / 1903" H. 151 cm L. 205,5 cm Dans un riche cadre en bois et pâte redoré





Expositions : Exposition de l'atelier de François Flameng, 1903 Salon de la Société des Artistes français, 1903 (N°695) " Un vrai chef-d'oeuvre, le tableau où est représentée la princesse de Wagram avec ses deux filles. La belle châtelaine de Grosbois, exquise de grâce, se tient debout dans un coin de son parc. Elle vient d'interrompre sa lecture pour penser à ce qu'elle a lu. Près d'elle sont ses ravissantes filles, assises sur un banc. L'une regarde le joli paysage qu'elle dessine sur son album ; l'autre, le buste et la tête penchés en avant, parait suivre des yeux un rêve d'enfant qui fuit au loin d'elle. Cette toile claire, lumineuse ravit les yeux par sa simple exécution et sa parfaite harmonie. " FERRARI in Les Modes, N°29, édition du mois de mai 1903, Paris, Manzi, Joyant et Cie, p. 6. Il convient de reconnaître ici Bertha von Rothschild (1862-1903), épouse d'Alexandre Berthier, prince de Wagram (1836-1911) en compagnie de ses deux filles Elisabeth (1885-1960), future princesse de La Tour d'Auvergne-Lauraguais, et Marguerite (1887-1966) future princesse Jacques de Broglie. Bertha Berthier de Wagram pose ici pour la dernière fois, elle décéda le 18 septembre 1903 peu après l'exposition de son portrait au Salon de la Société des Artistes français. Fille de Mayer Karl von Rothschild (1820-1886), la princesse de Wagram fut une figure importante de la vie mondaine parisienne en ce début du XXe siècle. D'une grande culture, sa nièce Elisabeth de Gramont (1875-1954) lui prêta à ce propos ces mots : " Je suis peut-être pédante, mais mon instruction me le permet ". Propriétaire du château de Grosbois, elle nourrissait une passion pour l'Angleterre qui se reflète ici dans la palette de Flameng héritée des maîtres anglais du XVIIIe siècle. Nous remercions Monsieur Alexandre Page pour son aide à la rédaction de cette notice.

Demander plus d'information

Thème : Peintures et dessins Ajouter ce thème à mes alertes