Chargement en cours
Ma sélection

Lot 382 - Joseph BERNARD (1866-1931) - Femme à l’enfant, étude - Bronze à patine brune [...]

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

Joseph BERNARD (1866-1931)
Femme à l’enfant, étude
Bronze à patine brune
Modèle créé vers 1912
Fonte posthume
Signé “J. Bernard”, daté “1974”, numéroté “20/25” et porte le cachet du fondeur Coubertin
H. : 57 cm

Provenance : famille de l’artiste, par descendance.
Littérature en rapport :
-
Luc Benoit, “Joseph Bernard (1866-1931)”, in Gazette des Beaux-Arts, 1932, vol 2, pp.217- 228 ;
-
Joseph Bernard, Vienne, bibliothèque régionale d’histoire et d’art, Blanchard Frères, 1934, table XI ;
-
Didier Chautant, Recherches sur la vie et l’œuvre de Joseph Bernard 1866-1931 : sculpteur français, 1977, sn ; doc. 24, pp.68-69 ;
-
René Jullian, jean Bernard, Lucien Stoenesco, Pascale Grémont Gervaise, Joseph Bernard, Fondation de Coubertin, Saint-Rémy-les-Chevreuses, 1989, p.311, n°186 ;
- Catherine Chevillot, Paris, creuset pour la sculpture (1900-1904), 3 vol, s.l., 2013.
Œuvres en rapport :
-
Joseph Bernard, Femme et enfant dansant ou Femme à l’enfant, 1925, groupe en bronze, dim. 183 X 48 X 77 cm, signé “J Bernard” sur la terrasse, fonte d’Alexis et Eugène Rudier, RF 3162, Paris, Musée d’Orsay.
-
Joseph Bernard, Femme dansant avec un enfant, vers 1920, dessin au crayon et à la mine de plomb, H. : 32 X L. 25 cm, n°inv. FC.85.2.964, Fondation de Coubertin.
Ce charmant groupe en bronze, intitulé Femme et Enfant présente deux jeunes danseurs, une mère et son fils, entraînés joyeusement dans une ronde. Il a été exécuté par le sculpteur viennois (Isère) Joseph-Antoine Bernard, d’après un modèle qui a occupé l’artiste de longues années, entre 1914 et 1925.
Cette œuvre est un remarquable témoignage de la prédilection de l’artiste pour le thème de la danse, thème qu’il explore intensément dans les années 1920 et dans lequel ces jeunes filles, stylisées, simples et féminines, sont des plus émouvantes. Elle appartient à ce corpus thématique dont la frise de la Danse, taillée directement dans le marbre, est la pièce maitresse (conservée à Paris, musée d’Orsay, n°inv.RF.3514). Joseph Bernard réalise aussi un certain nombre de petits groupes édités en bronze, tels Danse des roses, Faune dansant, Couple dansant ou les Deux danseuses. L’œuvre nous rappelle également que l’artiste a travaillé régulièrement sur le thème de la maternité, comme en témoignent aussi le bas-relief en marbre d’Asie, Femme et Enfant dit aussi Maternité, ou, le haut-relief en pierre de Lens, Maternité.
Lors de l’exposition tenue dans la Galerie Manzi-Joyant en mai 1914, sont présentés deux plâtres, retouchés ensuite pour le Salon d’Automne de 1925, qui ont servi de modèles aux bronzes fondus en 1918 et de 1925 par les éditeurs et fondeurs Hébrard et Rudier.
Ode à la jeunesse et aux Arts, cette œuvre, très proche stylistiquement de la fameuse Jeune fille à la cruche, a été très admirée par la critique et le public. Ainsi Frantz Jourdain écrit dans les Carnets des artistes du 1er juin 1917 : dans la ” Jeune femme à l’enfant, aussi bien que dans la Jeune fille à la cruche, délicieux poèmes de couleur et de grâce, on contemple l’apothéose de la jeunesse dans toute sa splendeur, c’est un chant pur et joyeux.”
Cet exemplaire provient de l’édition posthume réalisée par la fonderie de Coubertin (Saint-Rémy-Lès-Chevreuse).
Expert : Cabinet SCULPTURE ET COLLECTION +33 (0)1 83 97 02 06

Demander plus d'information